Les cyclistes sont-ils de bons clients?

| June 4, 2015
UrsulaBachIMG_2241

Photo: Ursula Bach

Cette question fut posée dans le cadre d’une vaste étude, conduite par la ville de Copenhague, sur le lien entre les courses quotidiennes et les modes de déplacement. La réponse est : oui!

Par Marie Kåstrup, Municipalité de Copenhague

La plupart des déplacements liés aux courses se font à vélo
L’étude se base sur un questionnaire diffusé sur Internet en mars 2012. 3 000 personnes, qui avaient effectué leurs courses à Copenhague la semaine précédant l’enquête, y ont répondu. Elles ont été interrogées sur leurs achats durant cette semaine-là, ainsi que sur le mode de déplacement utilisé lorsqu’elles se sont rendues faire leurs courses.

Si l’on considère les magasins et supermarchés de la ville, à l’exception des centres commerciaux, 58% de tous les trajets liés aux courses sont effectués à vélo ou à pied. Le vélo est le mode de transport le plus fréquemment utilisé, atteignant 35%, contre 20% pour la voiture.

indkøb modal

Les clients à vélo dépensent plus
Si l’on considère les montants d’achat, les usagers du vélo dépensent au total 2,05 milliards d’euros chaque année, là où les automobilistes dépensent légèrement moins, avec un total de 2,04 milliards d’euros. Au total, les clients, venant à pied et à vélo représentent 55% du total des revenus des magasins de Copenhague, hors centres commerciaux.

Il est, toutefois, important de noter que les cyclistes dépensent moins que les automobilistes, par visite dans un magasin, ainsi que durant leur sortie shopping. Le montant moyen dépensé par les cyclistes est de 30€ par magasin et 50€ par sortie, alors que les automobilistes dépensent 60€ par magasin et 90€ par sortie. Mais les cyclistes génèrent plus de revenus car ils se rendent faire les courses plus souvent que les automobilistes. Ceci vient, alors, compenser leurs plus faibles dépenses à chaque sortie.

indkøb

« L’effet Copenhague »
Un autre élément important à souligner est la forte utilisation des vélos comme transport du quotidien, notamment par les résidents du centre de Copenhague. Le fait est que le vélo est déjà le mode de transport préféré des habitants. Par conséquent, cela augmente, évidemment, la part des déplacements à vélo liés, spécifiquement, aux courses. Les chiffres suivants le confirment : dans ce cadre, 38% des déplacements des Copenhagois s’effectuent à vélo et à pied et ils représentent un total de 35 milliards de trajets par an. Par ailleurs, presque la moitié de tous les déplacements liés aux courses réalisées en voiture sont effectués par des personnes vivant hors de Copenhague, venant en ville dans le but de faire du shopping. En moyenne, les habitants de la capitale danoise utilisent leur voiture, seulement 1 fois sur 7, pour se rendre faire des courses, ce qui représentent 15% des trajets.

Stationnement des vélos près des commerces

indkøb parkingL’étude suggère que le stationnement des vélos peut représenter un frein au déplacement à vélo dans le cadre des courses quotidiennes. Bien que 67% des clients-cyclistes soient satisfaits des conditions de parking au niveau des commerces, pour ceux qui envisagent d’utiliser leur vélo, mais qui finalement prennent un autre mode de transport, 26% déclarent que les conditions de parking ont influencé leur choix. Une autre enquête, réalisée par la Municipalité de Copenhague, montre que la satisfaction globale des conditions de stationnement des vélos au niveau commerces par les Copenhagois n’est que de 26%. Cela laisse ainsi penser que les clients-cyclistes cherchent intentionnellement des magasins qui offrent de bonnes conditions de stationnement, alors que les autres clients considèrent ce paramètre comme un obstacle à l’usage du vélo.

Category: Newsletters in French

Comments are closed.